En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Bolivie: stoppez l'autoroute de l'Amazonie

Au président de la Bolivie, Evo Morales:

Nous vous demandons de stopper la répression contre le peuple indigène du TIPNIS et de libérer tous les manifestants détenus par la police. Nous vous exhortons à débuter sans délai une consultation légale et complète avec les communautés indigènes qui détiennent des droits sur le territoire du TIPNIS, comme la loi le prévoit, à rejeter tous les permis visant à construire l'autoroute à travers le parc naturel et à réexaminer des tracés alternatifs. Partout dans le monde, nous avons été encouragés par votre position pour la terre mère et pour les populations indigènes. A présent, nous vous demandons de protéger ces communautés et cette précieuse forêt.

Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à toute moment.

Publié le 29 Septembre 2011
Dimanche dernier, la police bolivienne a utilisé des gaz lacrymogènes et des matraques pour réprimer les manifestants indigènes - hommes, femmes et enfants - opposés à une méga-autoroute illégale qui découpera la forêt amazonienne protégée.

72 heures plus tard, le pays est en crise -- le ministre de la Défense a démissionné pour exprimer son dégoût, les Boliviens sortent manifester en masse dans les rues de tout le pays et le président Evo Morales a été contraint de suspendre temporairement la construction de l'autoroute. Cependant, de puissantes multinationales sont déjà en train de se répartir les dividendes de cette importante réserve naturelle. A présent, nous ne pouvons garantir le détournement de l'autoroute et la protection de la forêt que si le monde soutient ces courageux indigènes.

Avaaz vient de remettre une pétition urgente de 115 000 signatures de Boliviens et Latino-Américains à deux principaux ministres du gouvernement -- préoccupés par la pression publique massive, ils sont sur la défensive. Suite à cette violence brutale, faisons encore monter la pression et alertons le monde entier pour mettre fin à la répression et stopper la construction de l'autoroute. Signez la pétition urgente -- elle sera remise de façon spectaculaire au président Evo Morales lorsque nous aurons atteint 500 000 signatures:

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: