En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

UE: les citoyens face aux banques

Aux dirigeants européens:

Nous, citoyens préoccupés par la crise économique et les mesures d'austérité, vous exhortons à transformer en profondeur le plan de sauvetage financier pour la Grèce. Cet accord de sauvetage doit être réécrit afin de s'assurer que l'argent public ne récompense pas les banques qui ont provoqué la crise. Au contraire, les gouvernements doivent acheter des parts des banques à l'aide de prêts et investissements. Protégez l'intérêt des citoyens et notre avenir.

Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à toute moment.

Publié le 29 Septembre 2011
C'est incroyable, ils sont en train de recommencer. Nos gouvernements offrent gratuitement encore plus d'argent des contribuables aux banques!

Il est absolument nécessaire de renflouer la Grèce afin de sauver la Grèce, sauver l'Europe et sauver l'euro. Mais l'actuel plan de sauvetage financier prévoie que nous, les contribuables, renflouions les banques à hauteur de 90% de leurs placements hasardeux. Les Grecs ne reçoivent pas un centime, et nous donnons d'énormes montants aux riches banquiers. Pire encore, près de 30% de notre argent ira aux spéculateurs qui vont faire d'énormes profits en spéculant sur le sauvetage financier!

Comment nos gouvernements ont-ils pu rédiger un plan de sauvetage qui renfloue les banques et les spéculateurs, sans rien donner à la Grèce? Réponse: ils ont en fait demandé aux banquiers de rédiger cet accord. Nos ministres des finances se réunissent dans quelques jours pour se prononcer sur ce plan, envoyons-leur ainsi qu'à nos parlements un immense appel pour qu'ils revoient leur copie et renflouent la Grèce et non pas les banques. Signez maintenant à droite et faites suivre cette campagne à tous!

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: