Stoppons la dévastation des océans

Aux membres de l'Assemblée Générale de l'ONU:

Nous, citoyens du monde entier, vous appelons à appliquer et faire respecter immédiatement vos obligations dans le cadre des résolutions de l'ONU sur la pêche, et à travailler à la mise en place d'une interdiction de la pratique destructrice du chalutage de fond. Nous vous exhortons à ouvrir la voie à une nouvelle ère de responsabilités et d'engagements envers nos océans en danger, en demandant fermement aux autres nations de tenir leurs promesses de protection des océans et d'arrêt de la destruction.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.
Blurb_campaign1562 PostActionContent

Publié le 15 Septembre 2011
Mise à jour du 18 septembre: Impressionnant – en trois jours plus de 640 000 personnes ont signé la pétition pour mettre fin à la dévastation des océans. La pétition a reçu l'attention des délégués qui étudient à présent leurs options en amont d'une réunion clé des ministres en novembre. Continuons à faire monter la pression jusqu'à cette rencontre -- signez et faites suivre!

Nos océans subissent une destruction systématique, et nous avons 24 heures pour tirer la sonnette d'alarme. L'industrie de la pêche utilise de longues chaînes à lourds maillons métalliques pour traîner de grands filets qui raclent les fonds marins en quête de poissons et emportent tout sur leur passage. Cette technique du "chalutage de fond" revient à saigner à blanc une forêt pour attraper un perroquet, et seul notre cri d'indignation pourra y mettre fin.

Dans 24 heures, des décideurs à l'ONU se réunissent pour évaluer l'impact de cette pratique destructrice. Les nations des îles du Pacifique se battent pour sauver les océans et ont demandé aux membres d'Avaaz de les soutenir. Saisissons cette chance de victoire -- si nous sommes suffisamment nombreux à nous exprimer aujourd'hui, cela renforcera leur poids face aux grands pays pêcheurs. Cela encouragera aussi les pays influents comme les Etats-Unis et l'Australie, qui ont en grande partie interdit le chalutage de fond dans leurs eaux, à demander la protection des hauts-fonds du monde entier.

Lançons un immense appel urgent pour arrêter cette destruction insensée de nos océans -- les délégués présenteront directement nos voix à la réunion de l'ONU. Signez maintenant à droite et allons jusqu'à un demi-million de voix dans les prochaines 24 heures.

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: