En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Pour le Respect et la Protection des Droits des Enfants à la Télévision

Pour le Respect et la Protection des Droits des Enfants à la Télévision

4,899 personnes ont signé. Allons jusqu'à   5,000
4,899 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Gautier et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Gautier
a lancé une pétition à destination de
Conseil Supérieur de l'Audiovisuel,
Dr Edwige Antier,
François Hollande,
Sophie Marinopoulos Psychologue,
Michelle Meunier Sénatrice,
Laurence Rossignol Ministre
L'émission Super Nanny enfreint tous les droits des enfants en les montrant dans des situations dégradantes pour eux, en leur faisant subir des violences physiques et psychologiques qui auront, immanquablement, des répercussions sur leur construction et leur développement. Cette émission enfreint le droit à l'image, le droit à une vie privée, le droit de dire "non" quand l'adulte porte atteinte à son corps, comme c'est le cas lorsque le personnage de Super Nanny l'empoigne avec violence pour lui faire une remontrance musclée. Ces enfants sont victimes de violences éducatives qui ne peuvent plus être admises de nos jours dans un pays qui prône la bienveillance éducative et l'Egalité pour tous, notamment dans la Loi Egalité et Citoyenneté en cours de validation.
Les conseils prodigués sont souvent contredits par des actes et paroles indignes d'une personne qui se dit "professionnelle".
Pour exemple de violence éducative aggravée, nous pouvons noter que, dans la plupart des épisodes, on peut voir la super nanny tirer les enfants par les bras, quitte parfois à risquer de déboîter une épaule, isoler les enfants, même très jeunes, au risque de provoquer chez eux des séquelles psychologiques de l'ordre du trouble de l'attachement, montrer les enfants nus (même si floutés) dans la salle de bain pour des toilettes qui ne se font plus dans l'intimité et le respect dus à toutes personnes et devant toute une équipe de tournage qui ne prend absolument pas conscience de la violation du corps des enfants. Ces enfants n'ont pas donné leur consentement éclairé comme le voudrait la Charte du CSA sur la protection des mineurs dans les émissions télévisées.
Cette émission est rediffusée durant au moins 10 ans par famille, ce qui implique que ces images sont véhiculées pendant autant de temps et jusqu'à plusieurs fois par an... Ce programme, dont est très fier Julien Audour, son producteur en chef chez Shine France, ne tient pas compte des répercussions immédiates pour les familles : regard des autres dans la rue, à l'école pour les enfants, sur les réseaux sociaux pour les parents qui ont fait appel ou qui ont été appelés par les journalistes chargés du casting.
Ces épisodes qui passent et repassent sur le groupe TF1, sont, comme toute émission ne tenant pas compte de la fragilité et des droits des enfants, doivent être proscrites et leurs instigateurs et acteurs adultes, poursuivis par la justice dans le cas où il n'y aurait pas de prise de conscience de leur part.