En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Où est le diplôme d'Etat de snowboard en France ?!?

Où est le diplôme d'Etat de snowboard en France ?!?

4,926 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100,000
4,926 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Florence B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Florence B.
a lancé une pétition à destination de
M. Le Ministre chargé des Sports
Sans diplôme d'Etat de snowboard en France, le constat est le suivant :

- Les cours de snowboard pour les kids (3 à 6 ans) sont très rares en France.

- Si on se réfère au rapport d'accidentologie en France de 1999 à 2013, on peut remarquer que la courbe d'incidence de risque d'accidents en snowboard est quasiment toujours au-dessus de celle en ski. Or, cela semble être une situation typique de la France si on se réfère aux rapports d'accident des autres pays. Nous faisons donc le rapprochement entre le manque d'enseignants de la discipline du snowboard et le fort taux d'accidentologie en France. Mais il est vrai qu'une étude plus poussée manque pour étayer cette hypothèse.

- Les snowboarders d'un niveau supérieur à la moyenne n'ont pas de reconversion professionnelle possible dans l'enseignement du snowboard en France

- Les moniteurs de snowboard français ont du mal à obtenir une carte professionnelle pour travailler chez eux alors qu'ils ont déjà dû s'expatrier dans un autre Etat de l'UE pour se former et se qualifier, faute de formation en France.

On en vient à se demander où est la légalité de la délivrance des cartes professionnelles françaises de moniteur de snowboard (pour les diplômes de snowboard étrangers) puisque aucun diplôme correspondant n'existe en France ? Sans l’inscription de ce diplôme dans les textes de loi nationaux, les moniteurs spécialisés en snowboard, avec une carte professionnelle française, n’ont aucune possibilité de décider de leur propre sort en France.
Et comment expliquer cette discrimination vis à vis des snowboarders français qui, contrairement aux snowboarders de tous les autres pays d'Europe, n'ont pas la chance de suivre, dans leur pays, un cursus snowboard pour pouvoir travailler ?

- La France continue de considérer le snowboard comme un dérivé du ski malgré la Jurisprudence Prinz du 22 avril 2004 où il a été clairement stipulé que les 2 sports sont techniquement différents. Les cours de snowboard en France sont donc, pour la quasi totalité, dispensés par des moniteurs qualifiés en ski et non qualifiés en snowboard.

- La France fait pression sur tous les autres pays d'Europe pour que les diplômes snowboard soient dévalués alors qu'elle a été contrainte en 2009 par le TGI de Grenoble de créer son propre diplôme snowboard, ce qu'elle n'a pas appliqué.

- Le sport du snowboard n'a pas eut l'essor qu'il méritait en France. Une enquête a été faite par la chaîne parlementaire européenne à ce sujet : http://europarltv.europa.eu/fr/player.aspx?pid=7836dc54-2be8-436e-abbb-9ff900d2b2e6

Quand nous voyons avec quelle énergie les industriels de tous bords se battent pour créer de nouvelles niches avec de la croissance et des emplois à la clef, on ne peut être que sidéré par l’accueil qu’a reçu en France le snowboard dans les années 90. A travers le snowboard on livrait à l’industrie des sports d’hiver une niche prometteuse pour l’avenir : les jeunes pouvaient enfin pratiquer quelque chose de différent de leurs parents. Une nouvelle économie pouvait s’ouvrir, et bien, plutôt que d’en profiter, on a seulement cherché à casser ce sport émergent, notamment, en empêchant les passionnés et les plus experts de transmettre les techniques de ce sport.

- Nous pensons que le snowboard pourrait avoir un avenir prometteur. Nous rappelons que le snowboard est un sport olympique qui se décline en deux disciplines : le Half-Pipe et le Boarder Cross. Qu’une formation spécifique n’existe pas pour un sport olympique pratiqué par plus de un million de jeunes en France (17% des pratiquants), nous semble une bien curieuse exception française !

A ceux qui pensent que le snowboard est une discipline promise à disparaître :
Chaque hiver plus de 1,3 million de snowboarders évoluent sur les pentes des stations françaises.
• Le snowboard est une activité facile à apprendre et il ne faut que quelques jours d’apprentissage pour dévaler de jolies pentes et profiter de bonnes sensations de glisse.
• Avoir les deux pieds sur la même planche, c’est un peu comme le vélo ou la moto on se déplace les deux pieds sur le même engin.
Le ski nautique n’ a -t-il pas été supplanté par le wake board ?
• Les succès énormes du skateboard et du Surf ne créent-ils pas un formidable réservoir de nouveaux adeptes pour le snowboard ?
• Les pays émergents qui vont se mettre aux sports d’hiver par millons ne vont-ils pas adopter le snowboard de manière massive, comme on le voit déjà dans les stations naissantes chinoises ou indiennes ?
• Pourquoi l’athlète le mieux payé des Jeux Olympiques de Sotchi était le snowboarder américain Shaun White ?

Nous demandons donc avec la plus grande énergie, qu’un diplôme et une formation permettant l’enseignement du snowboard par des experts de ce sport soit mis en place en France à l’instar de ce qui a été fait dans tous les autres pays européens, la Suisse, l’Italie, l'Espagne, l’Autriche et l’Allemagne ainsi que les pays scandinaves et la Grande-Bretagne.

Merci de soutenir cette pétition !


Why is this important ?

Without a snowboard state degree certificate in France, the situation is as follows:


- Snowboard lessons for kids (3 to 6 years old) are very rare in France.

- If we refer to the accident report in France from 1999 to 2013, we can notice that the snowboard accidents curve is almost always above the ski curve. This seems to be a typical situation of France as it is not the same in other countries. We therefore make a connection between the lack of teachers in this discipline and the high accident rate in France. But, we admit that we would need further studies to support this hypothesis.

- Snowboarders who have a skill level above average can't have a reconversion in snowboard teaching here in France

- French snowboard instructors have trouble getting a business card to work where they live, although they already had to go abroad in another EU country to train and qualify due to the lack of professional training in France.

It makes us wonder where is the legality of issuing French snowboard instructor business cards, to foreign graduates, as no corresponding certificate exists here in France ? Without the snowboard certificate’s registration in national texts of law, snowboard Instructors, with french professional business card, are not allowed to decide of their own fate in France.
And how can we explain this discrimination? French snowboarders, unlike in all other European countries, can't follow snowboard courses with the aim of working in this field?

- France continues to consider snowboard as a ski derivative, despite the Case Law Prinz of April 22, 2004 where it was clearly stated that these two sports are technically different. The almost totality snowboard courses in France are therefore not taught by qualified snowboard instructors, but by qualified ski instructors.

- France is putting pressure on all the other European countries only to devaluate the snowboard diplomas, even when it was forced in 2009 by the TGI of Grenoble to create it's own snowboard degree, a thing that they didn't do.

- Snowboarding as a sport has not had the growth it deserves in France. An investigation was made by the European Parliamentary channel about it: http://europarltv.europa.eu/fr/player.aspx?pid=7836dc54-2be8-436e-abbb-9ff900d2b2e6

When we see how much energy, industries from all sides struggle to create new niches for growth and job creations, one can only be ashamed by the welcome that snowboard received in France in the 90's. Through snowboarding we delivered to the winter sports industry a promising niche for the future: young people could finally enjoy something different from their parents. A new economy could be opened, well, rather than enjoy it, we only sought to break this emerging sport, especially by preventing passionate and experts to convey the techniques of this sport.

- We think snowboarding can have a promising future. Snowboarding is an Olympic sport that comes in two disciplines: Half-Pipe and Boarder Cross. That a specific training for this Olympic sport practiced by over one million young people in France (17% of practitioners) does not exist, seems to be a curious French exception!

To those who think that snowboarding is a discipline promised to disappear
:
Every winter more than 1.3 million snowboarders are riding the slopes of French resorts.
• Snowboarding is an easy activity to learn and it takes only a few days to learn to slide down slopes and enjoy the thrills and chills of this sport.
• Having both feet on the same board, it's a bit like riding a bike or a motorcycle you move with both feet on the same machine.
• Hasn't Waterskiing been supplanted by wakeboarding?
• Don't you think that the huge success of skateboarding and surfing creates a formidable reservoir of new followers for snowboarding?
• The emerging countries will begin winter sports by millions will they not adopt snowboarding massively, as it is already seen in the emerging Chinese and Indian stations?
• Why is Shaun White (American snowboarder) the highest paid athlete of the Sochi Olympic Games?

We therefore request with great energy, that a certificate and a professional training to teach snowboarding, by experts specialized in this sport, be established here in France, just like what has been done in all other european countries like Switzerland, Italy, Spain, Austria, Germany, the Scandinavian countries and Great Britain.

Thank you for supporting this petition !