En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec: Sauvons le sans rendez-vous de la clinique St

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec: Sauvons le sans rendez-vous de la clinique St

1,469 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
1,469 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Journal Droit de p. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Journal Droit de p.
a lancé une pétition à destination de
Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec
L’avenir de la section sans-rendez-vous de la clinique médicale Saint-Vallier est incertain. Cette clinique joue un rôle important en participant à désengorger les urgences des hôpitaux de Québec. Pourquoi déposséder les gens de Saint- Sauveur et de la basse-ville d’un autre service de proximité? Pour les gens sans voiture, les personnes âgées et les plus pauvres du centre-ville, cette clinique joue un rôle essentiel.
Selon nos sources, c’est à partir du 1er décembre que les services seraient transférés, le bail de la section sans rendez-vous étant échu. Cela n’est pas irréversible! Des solutions existent. Il suffit d’un engagement de l’Agence de santé.
L’Agence de santé et des services sociaux de la Capitale-nationale doit s’engager à poursuivre le financement de la clinique en lui accordant les budgets nécessaires.
Si nous ne faisons rien, nous allons perdre cette clinique. Pour commencer, signons cette pétition que le Comité Sans rendez-vous fera parvenir à l’Assemblée nationale d’ici le 10 novembre 2014.