En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
La relecture de la Loi organique de la HAAC (Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication) du Togo

La relecture de la Loi organique de la HAAC (Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication) du Togo

263 personnes ont signé. Allons jusqu'à   300
263 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Sylvio C. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Sylvio C.
a lancé une pétition à destination de
Président Togolais Faure Essosimna Gnassingbé
L’Assemblée nationale togolaise a adopté le mardi 19 février 2013 à Lomé, la nouvelle loi organique de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). Cette nouvelle loi comporte plusieurs dispositions qui restreignent la liberté d'expression et de presse au Togo. Un véritable recul.

La constitution togolaise stipule clairement en son article 26 alinéa 3 que : « la presse ne peut être assujettie à l’autorisation préalable, au cautionnement, à la censure ou à d’autres entraves. L’interdiction de diffusion de toute publication ne peut être prononcée qu’en vertu d’une décision de justice ». Et pourtant, la nouvelle loi organique de la HAAC lui donne directement les prérogatives de censurer et de retirer les récépissés et d’interdire des publications au Togo.