En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Libérez les prisonniers politiques Sahraouis

Libérez les prisonniers politiques Sahraouis

496 personnes ont signé. Allons jusqu'à   750
496 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Philippe L. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Philippe L.
a lancé une pétition à destination de
Monsieur le Président de la République Française,
Tous les démocrates et partisans des droits de l'homme

24 militants, responsables associatifs, ont osé défendre publiquement l’autodétermination du Peuple Sahraoui. Accusés de crimes qu’ils n’ont pas commis, ils paient ce 18 février, avec des peines très lourdes, leur engagement et celui de tout un peuple. (prison à vie pour 9 d'entre eux sans que le tribunal produise les preuves annoncées dans l'acte d'accusation)
La France qui est une référence pour son histoire et son combat sur « les droits de l'homme » doit agir pour leur libération !

24 members of associations and political groups dared to defend the self-determination of the Saharawi people. This right, this people, have been claiming it for 38 years!

These men were among the leaders of a protest movement in 2010; they were arrested during the dismantling of the camp of Gdeim Izik by the Moroccan army. Accused of crimes which they did not commit, they are paying with heavy penalties, the action of a whole people. In reality, it is the violence of the public force which is responsible. We know France, the homeland of human rights, Mr President of the Republic, we ask you to obtain the release of the political prisoners, to act for the organisation of a referendum allowing the Sahrawis to decide their future; to contribute to the adoption by the UN Security Council of the extension of MINURSO’s mandate to include the monitoring of human rights in Western Sahara