En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Nous ne paierons pas la défense de M. Guerini!

Nous ne paierons pas la défense de M. Guerini!

24,383 personnes ont signé. Allons jusqu'à   30,000
24,383 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Antoine M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Antoine M.
a lancé une pétition à destination de
Les élus du Conseil Général de Bouches-du-Rhône,
François Hollande
Trop c'est trop.

De quel droit le contribuable devrait-il payer les frais de justice d’un politicien mis en cause pour détournement de fonds publics? C’est pourtant ce que les élus du conseil général ont décidé, et ce qui risque d’arriver si nous ne nous révoltons pas massivement contre cet abus.

M. Guérini, président du Conseil général des Bouches du Rhônes, est mis en examen depuis le 5 mars pour détournement de fonds publics. Or ce même Conseil général vient de décider que ce seront les contribuables, qui paieront sa défense au pénal.

Non content de n'avoir pas démissionné comme l'avaient fait en leur temps Strauss Kahn ou d'autres ministres mis en cause (avant de prouver leur innocence), M. Guerini a le culot de faire passer les frais de sa défense par les contribuable de Marseille et des Bouches-du-Rhône.
Il n'y a qu'en France qu'on peut voir ça!
Mais ça n'est possible que parce que nous ne réagissons pas.
Alors, posément, et en respectant la présomption d'innocence, disons tout simplement "non, monsieur Guérini, nous ne paierons pas vos frais de défense".


Pour en savoir plus
La justice s'intéresse aux indemnités touchées par un député, M. Ciot, au printemps 2011, lors de son licenciement après 9 années passées au cabinet de M. Guérini. Elle soupçonne derrière ce licenciement transactionnel une démission arrangée, destinée notamment à permettre à M. Ciot de se présenter aux élections législatives en juin 2012, à l'issue desquelles il a été élu député d'une circonscription d'Aix-en-Provence.

Le contribuable va payer la défense de Guérini (La Provence)
http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2285685/le-contribuable-financera-la-defense-de-guerini.html

Que reproche-t-on à Jean-Noël Guérini (Nouvel Observateur)
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130402.OBS6382/que-reproche-t-on-a-jean-noel-guerini.html