En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Pour le retour des zones 30 à Montrouge

Pour le retour des zones 30 à Montrouge

85 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100
85 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par EELV M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
EELV M.
a lancé une pétition à destination de
M. Metton, maire de Montrouge

Pour la sécurité des rues de Montrouge :


A l’heure où Montrouge est une ville refuge pour toutes les familles parisiennes qui s’agrandissent, avec des enfants en bas âge, mais aussi avec beaucoup d’habitants séniors, les zones 30 permettent une sécurisation pour tous les usagers de la route (piétons, deux roues, …).
Cette autorisation de rouler à 50km/h est fortement accidentogène dans les rues étroites qui constituent une grande partie du réseau de voirie de Montrouge.
Il faut rappeler que les probabilités de décès d’un piéton dans un choc avec un véhicule sont environ de 100% à 70km/h, de 60% à 50km/h et tombe à 15% lorsque le véhicule circule à 30km/h.
Certes la municipalité multiplie les aménagements (coussins berlinois, plateaux surélevés, …). Mais ceux ci ne permettent qu’un ralentissement ponctuel des véhicules, là où la zone 30 km/h permet un ralentissement tout le long d’une rue.


Pour la convivialité :


Pour vivre mieux à Montrouge, il doit être possible de se promener à pied, de se déplacer en vélo, en famille ou entre ami-e-s dans les quartiers sans grandes voies de circulation sans être sous le joug d’un véhicule motorisé allant à 50km/h. Les zones 30 permettrait aux habitants de Montrouge de s'approprier d'avantage l'espace public.

Mais que fait la municipalité?

Le maire de Montrouge compte sur les compétences de la région et du département pour la mise en place de la circulation douce.

De fait, les pistes cyclables à Montrouge ne sont effectives que sur les départementales, routes gérées par le département, et l’implantation du vélib n’a pas coûté un sous à la ville de Montrouge, car le montage financier du vélib repose sur un partenariat entre la ville de Paris et un organisme privé. Autrement dit rien n’est fait au niveau communal pour l’essor du vélo. La suppression des zones 30 en est l’exemple le plus flagrant. Il y a un manque flagrant d’engagement politique!


Montrougiennes, montrougiens, mais aussi franciliennes, franciliens, signez cette pétition pour que la ville de Montrouge et ses habitants retrouvent des zones de vitesse limite réduite à 30 km/h, pour que le déplacement dans Montrouge ne soit pas sacrifié au « tout voiture ».