En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale: Le maintien des moyens pour les ZEP du 93

Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale: Le maintien des moyens pour les ZEP du 93

624 personnes ont signé. Allons jusqu'à   750
624 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Marie M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Marie M.
a lancé une pétition à destination de
Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale
Le 16 janvier dernier, Monsieur Peillon, ministre de l’Education Nationale, promettait de faire de l’Education Prioritaire une priorité de son action ministérielle en assurant aux enseignants et aux parents que les moyens alloués aux établissements ZEP seraient maintenus et même améliorés.
Or, peu après cette déclaration, nous constations au contraire que la Direction Académique de Seine-Saint-Denis planifiait la dégradation de ces moyens en diminuant drastiquement les Dotations Horaires Globales (DHG) de nombreux établissements ZEP du 93.

Cette baisse des moyens horaires, touchant 52 ZEP sur les 58 du 93, permet en effet à M. Peillon de s'enorgueillir auprès des médias d'une réforme de l'éducation prioritaire... alors qu'elle ne concerne en réalité que les 6 ZEP restantes (devenant REP +) !
Les conséquences de cette baisse sont concrètes et scandaleuses pour de nombreux collèges ZEP :
- suppression de classes et de postes enseignants
- augmentation des effectifs par classe
- suppression de demi-heures de cours dans certaines matières
- fin des demi-groupes en langues et sciences à certains niveaux

Depuis jeudi 6 février, des actions sont menées par des enseignants et des parents d'élèves de ces établissements, laissés pour compte de la soi-disant "réforme de l'éducation prioritaire" : grèves, manifestations à la Direction académique, journées "école déserte", occupation de collèges par les parents...
Malgré les différentes tentatives, aucune réponse de la Direction académique n'a été donnée à nos revendications. Cette indifférence nous scandalise !

Pour apporter votre soutien à la réussite de tous les élèves par le maintien des moyens pour les établissements ZEP du 93, nous vous invitons à signer cette pétition.
Les enseignants et les parents d’élèves de Saint-Denis (93)