Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

La pérennité de l'Unité d'Oncologie Pédiatrique de Lenny, Béatrice, James et les autres SAUVONS L'UNITE

La pérennité de l'Unité d'Oncologie Pédiatrique de Lenny, Béatrice, James et les autres SAUVONS L'UNITE
  
  

 


Pourquoi c'est important

Nous nous mobilisons une nouvelle fois contre la mort programmée de l'Unité spécifique d'Oncologie Pédiatrique individualisée de l'hôpital Raymond Poincaré de Garches (92380) AP HP
Depuis plus de trente années, le Docteur Nicole Delèpine et son équipe pratiquent une médecine individualisée et humaine, pointue utilisant les traitements éprouvés efficaces, quand ils existent, sans les délaisser pour des essais thérapeutiques dont les résultats à long termene seront connus que plus tard et donc incertains.
Nous avons le droit de profiter des progès de la médecine de ces trente dernières années et pas seulement d'être le cobaye pour les prochaines décennies.Nous acceptons les essais lorsqu'aucune solution sérieuse n'existe pour nos Cancers
Nous ne sommes pas un simple numéro, mais un patient que l'on écoute et auquel on donne les moyens de vaincre le Cancer en connaissance de cause, c'est à dire des possibilités fournies par des schémas de traitement connus ou par les essais cliniques proposés. C'est à nous de choisir !
Le 6 novembre 2006, l'Unité a été transférée de l' hôpital Avicenne d à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, suite à la signature en 2004 d'un protocole d'accord entre l'AP HP, le Ministère de la Santé et l'Unité du Docteur Delèpine, affirmant sa pérénnité.
Malheureusement à ce jour le protocole n'est plus respecté, les locaux, moyens matériel et humains sont petit à petit grignotés. Sa fermeture régulièrement annoncée déstabilise le personnel harcelé par l'encadrement pour pallier aux restriction de postes.
Pour que nos enfants puissent continuer à être suivis par cette Unité qui n'existe "nulle part ailleurs" nous vous interpellons une nouvelle fois. Pour que les autres puissent profiter des chimiothérapies adaptées à leur âge évitant des amputations comme cela a encore été le cas pour trois patients le mois écoulé.
Ou iront ils ?
Mme la Ministre
Nous sommes sur que le sort d'enfants cancéreux ne vous laissera pas indifférente. Nous espérons vous rencontrer en personne rapidement.
Respectueusement .

Publiée Juin 27, 2013
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: