En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Ne détruisez pas le mémorial des victimes des essais nucléaires en Polynésie

Ne détruisez pas le mémorial des victimes des essais nucléaires en Polynésie
  
  

 


Pourquoi c'est important

Gaston Flosse, actuel président de la Polynésie française a décidé de faire disparaître le monument érigé, à Papeete, à la mémoire des victimes des essais nucléaires. Ce monument avait été inauguré par M. Oscar Temaru, son prédécesseur, le 2 juillet 2006 jour du 40ème anniversaire de la première bombe française à Moruroa, en présence de nombreuses personnalités de France, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Fidji, des Pays-Bas et d’autres pays du monde. Ce monument décoré par des artistes polynésiens est un lieu sacré où sont réunies des pierres symboliques provenant d’Hiroshima et de Nagasaki et des différents sites des essais nucléaires à travers le monde.

Gaston Flosse veut effacer l’histoire des 30 ans d’essais nucléaires français dont il fut le complice et décide de dédier ce site à Jacques Chirac, mondialement décrié lorsqu’il ordonna une nouvelle série d’essais nucléaires en 1995 après des années de moratoire !

Depuis 2006, la mémoire de toutes les victimes des essais nucléaires dans le monde est honorée selon les traditions maohi chaque 2 juillet et à l’occasion de visites de personnalités venues du monde entier parmi lesquelles de nombreux hibakusha – survivants des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.
Détruire ce monument, aujourd’hui connu dans le monde entier, constitue un affront sacrilège à la mémoire de toutes les victimes des essais nucléaires et de leurs familles.

L’association Moruroa e tatou qui regroupe les anciens travailleurs de Moruroa associée à des ONG et amis de Polynésie et de France lancent cet appel pour exiger du Président Gaston Flosse qu’il renonce à cette destruction insensée et qu’il assure la pérennité de ce haut lieu de mémoire des victimes du nucléaire.

Signez cette pétition

A l’attention de M. Gaston Flosse, président de la Polynésie française :

"Monsieur le Président, nous exigeons que vous renonciez à votre décision de détruire le monument de la Place du 2 juillet 1966 à Papeete dédié à la mémoire de toutes les victimes des essais nucléaires et que vous décidiez la pérennité de ce monument."

Cette pétition sera transmise aux autorités de la République française et au Secrétaire général des Nations unies.

Suivez-le lien suivant pour signer la version anglaise : https://www.avaaz.org/en/petition/To_Mr_Gaston_Flosse_president_of_French_Polynesia_Dont_destroy_the_monument_of_all_victims_of_nuclear_tests_in_FR_Polyne/?cziZUeb


Publiée Juin 16, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: