Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Madame LESKO, Directrice Académique des services de l’Éducation Nationale: Le collège du Trièves menacé.

Cette pétition doit être validée par la Communauté Avaaz avant publication
Madame LESKO, Directrice Académique des services de l’Éducation Nationale: Le collège du Trièves menacé.
  
  

 


Pourquoi c'est important

Le collège du Trièves a été créé il y a plusieurs dizaines d’années, avec un internat répondant aux nécessités démographiques et économiques propres au secteur. Depuis 2011, avec l’arrivée de Mr Rivoire, principal, un travail colossal a été mené avec l’équipe enseignante et toute la communauté éducative afin de trouver une solution aux problèmes majeurs jusqu’alors rencontrés au collège, notamment à travers son internat qualifié par Madame l’Inspectrice d’Académie elle-même d’ « internat social ». Afin de pacifier l’internat, et par là-même l’établissement dans son ensemble, le projet « classe sport » incluant un nombre important d’internes motivés par le projet présenté par l’établissement a vu le jour grâce aux efforts de toute l’équipe, et s’est intégré au projet d’établissement. A ce jour, le bilan est aux yeux de tous très positif et la réputation de l’établissement s’en trouve modifiée favorablement : l’internat est complété et pacifié depuis deux ans, l’équipe enseignante s’est stabilisée, le suivi des élèves se fait sur un long terme, l’encadrement des élèves par une équipe soudée porte ses fruits.

Mais aujourd’hui, alors que les effectifs pour la rentrée 2014 permettaient de maintenir trois classes de sixième dont une classe sport contenant pour la moitié de ses effectifs des internes (12), il nous est annoncé la fermeture de cette troisième classe, ce qui aura pour conséquence à la rentrée :

- L’existence de deux sixièmes seulement, avec des effectifs de 28 / 29 élèves.

- Le rejet brutal, sans effet d’annonce, de 6 enfants internes de 6ème sur 12 pourtant acceptés en première instance à l’issue des tests d’entrée en 6ème sport.

- Une classe dite « sport » comprenant des enfants admis en classe sport (18) et des enfants ayant un emploi du temps classique que l’on renverra chez eux une demi-journée par semaine pendant que les autres seront en activité sportive supplémentaire (Quelle cohésion de classe ?).

- Un internat complété donc arbitrairement par l’Inspection d’Académie (mesures sociales / affectations d’office suite à conseils de disciplines…) et donc la crainte de voir ressurgir une situation critique à l’internat, puis dans l’établissement en général par effet « boule de neige ».

- Le risque de voir une équipe administrative et enseignante qui a su se mobiliser, soucieuse d’offrir un établissement serein aux élèves, fuir l’établissement devant une situation se dégradant à nouveau.

- La crainte aussi de voir la réputation de l’établissement se détériorer, et ainsi amener des familles à ôter leurs enfants du collège.

- La réduction des activités proposées pour chaque classe sport, du fait de la baisse des moyens financiers en lien direct avec la baisse des effectifs d’élèves de classe sport (le conseil général finançant le projet en fonction du nombre d’élèves admis en classe sport), associée à la réduction des budgets alloués dans le contexte de crise économique actuel

Pour toutes ces raisons, pour refuser une logique économique qui se mord la queue (fermer une classe d’un côté et prendre le risque de voir un internat vidé et économiquement déficitaire d’un autre côté), nous réclamons la révision de cette décision de fermeture de classe de 6ème.


Publiée Juin 25, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: