Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Maintenir la section occitan du Collège Révolution à Nimes

Maintenir la section occitan du Collège Révolution à Nimes
  
  

 


Pourquoi c'est important

> L'occitan est une langue à part entière, issue d'une évolution particulière du Latin et ce au même titre que les autres langues romanes que sont le français, le catalan, le portugais, l'italien, le roumain, et le romanche.
L'occitan ne s'est jamais éteint, et c'est à nous qu'il appartient désormais de maintenir cette "flamme", tout comme l'ont fait des milliers de gens avant nous. Par l'étendue de son territoire, dont le Languedoc et la Provence font partie, l'Occitan est une des grandes langues d'Europe. L'Occitanie occupe une grande partie du sud de la France. Avec sa propre culture et sa propre langue, elle fait partie du monde roman.
> La direction du collège Révolution envisage de fermer pour la rentrée 2013 les différentes options d’occitan du collège, soit l’option bilingue (grâce à laquelle les élèves peuvent suivre un enseignement de 3h de langue occitane et les cours d’histoire géographie en occitan) ainsi que l’option d’initiation (1h par semaine) destinée à des élèves débutants.
L’argument avancé est celui des effectifs (pour l’année 2012-2013 ceux-ci sont bas, effectivement, pour le bilingue : 4 élèves en 6ème, 7 en 5ème, 9 en 4ème et 8 en 3ème). Cependant pour pallier à ce nombre réduit, nous avons accepté de regrouper en langue les niveaux 6ème et 5ème, ce qui forme un groupe de 11 élèves.
De plus pour les années à venir, les perspectives sont bonnes. Après questionnaire, nous pouvons espérer les effectifs suivants :

- Rentrée 2013 : 8 enfants ; - Rentrée 2014 : 11 enfants ;

- Rentrée 2015 : 7 enfants ; - Rentrée 2016 : 12 enfants.

La section entière d’occitan du collège Révolution de Nîmes, qui existe depuis 15 ans -en fait-, risque de disparaître à cause d’une année de moindre effectif. Une section de ce type n'existe que dans 2 autres villes dans l'Académie du Languedoc-Roussillon.

Nous demandons à ce qu’elle soit maintenue à Nîmes pour permettre à tous les élèves venant des écoles publiques et Calandretas d'avoir accès à la langue et à la culture occitane.

Dans la continuité, le lycée Daudet offre également la possibilité de préparer cette option au baccalauréat.


Pétition présentée par : les enseignants d'Occitan, les associations d'enseignants CREO Lengadoc, FELCO Languedoc-Roussillon, les Calandretas Jorgi Gros et Aimat Serre, la fédération des Calandretas du Gard, la MARPOC et l'IEO 30.


Publiée Janvier 29, 2013
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: