Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Sauvons les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française

Sauvons les derniers Amérindiens Wayana et Teko de Guyane française
  
  

 


Pourquoi c'est important

Nous demandons :

1 - Que l’espace dit de "réserve naturelle" par l’état français d’où sont pourtant originaires depuis des millénaires, avec leurs cousins Apalaï (côté Brésil) et Tylio (côté Surinam) le peuple Wayana, soit dès à présent une région interdite de toute exploitation minière comme le demande le peuple Wayana depuis de nombreuses années.

2 - Que la France ratifie la législation internationale sur les peuples indigènes (la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail) comme le recommandent à nouveau les Nations Unies. En effet, selon un récent rapport de la Ligue des droits de l’Homme, "En refusant d’inscrire les droits des peuples indigènes au rang de ses principes constitutionnels, la France maintient ces peuples dans une véritable impasse sociale, économique et culturelle" (§25) et "continue à éluder toute la question de [leurs] droits fondamentaux indispensables à leur survie, à savoir, la propriété et l’usage des terres ancestrales et des ressources, libertés civiles et politiques, transmission aux générations futures de la culture et d’une identité propre" (§26).

3 - Que la France fasse preuve de transparence sur ce département de la Guyane française où de nombreux témoignages semblent montrer que des liens étroits seraient établis entre les mafias de l’or et des responsables de la gestion de ce territoire.

4 - Enfin, on ne manquera pas d’être surpris dans le département qui envoie dans l’espace des fusées de l’Agence spatiale européenne, que des dysfonctionnements, voir même une incurie certaine de l’Etat français, soient à déplorer dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’écologie et de la légalité républicaine (justice, etc.), principalement quand il s’agit du peuple Wayana.

Ne doutant pas de l’intérêt que vous porterez à ces revendications légitimes, nous vous remercions, monsieur le président, des décisions que vous prendrez en faveurs des peuples Wayana et Teko avant que l’irrémédiable extinction de ces Amérindiens ne se produise.

Recevez, monsieur le président, mes salutations citoyennes courtoises et militantes.

+ : Site dédié : http://wayana.new.fr/

Publiée Mai 7, 2012
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: