Protégez les enfants syriens!

Au Conseil de sécurité de l'ONU et à son Secrétaire Général Ban Ki-Moon:

En tant que citoyens du monde, nous vous appelons à envoyer immédiatement au moins 3000 observateurs en Syrie avec un mandat de protection des civils, et d'avancer au plus vite vers la mise au point d'un plan de transition politique. Au lendemain de l'horrible massacre de dizaines d'enfants à Houla, il est clair que seule cette présence d'observateurs peut empêcher de nouveaux meurtres d'enfants et de familles innocents. La Syrie a un besoin urgent d'une feuille de route pour mettre fin au conflit armé. Nous avons la responsabilité de protéger le peuple Syrien, le monde ne peut continuer à détourner le regard.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à [email protected], ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.

Publié le 30 Mai 2012
Les photos du massacre de Houla en Syrie de vendredi dernier sont presque insoutenables. Je suis consciente que parce qu’elle est née ailleurs, ma fille de 5 ans ne risque pas cet abominable sort. Encore sous le choc, je vous écris aujourd'hui car je suis convaincue qu’ensemble, nous pouvons mettre un terme à ces horreurs.

Des dizaines d'enfants gisent au sol, recouverts de sang. On peut encore lire sur leur visage l’effroi qui les a frappés juste avant de mourir. Ces corps sans vie, innocents, sont la preuve d'un abominable massacre. Ces enfants ont été abattus de sang-froid par des hommes qui avaient pour consigne de semer la terreur. Or la seule réaction des diplomates a été d'envoyer quelques observateurs de l'ONU pour "constater" les violences. De plus en plus de gouvernements expulsent leurs ambassadeurs syriens -- sans pression de notre part, ils se contenteront de ces demi-mesures diplomatiques.

L'ONU est sur le point de prendre une décision. L’envoi d’une importante délégation internationale en Syrie dans le cadre d’un mandat de protection des civils peut empêcher les pires massacres et permettre d’aboutir à une solution diplomatique. Impossible de rester silencieux ou inactifs à la vue de ces images. Pour stopper les violences, il est nécessaire que nous parlions d’une seule voix pour exiger la protection des enfants et de leur famille. Cliquez ci-contre pour appeler l'ONU à agir maintenant, puis envoyez la pétition à tous vos contacts!

Parlez-en à vos amis

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: